Connect with us

cheval du jour

Mon Paris, la ligne gagnante

DIMANCHE à DEAUVILLE Quatrième de la course de référence, qui a eu lieu au début du mois d’août, notre favori trouve une belle occasion de briller.

FRANCE TURF

LE DERNIER QUINTÉ du meeting estival de Deauville pourrait revenir à l’un des participants du Prix de la Villa Lucie, une épreuve similairedisputée le 1er août sur ce même parcours. Parmi les six chevaux en lice qui seront présents ce dimanche, trois retiennent notre attention, dont Mon Paris (n°5). Le représentant de Fabrice Vermeulen a été devancé au début du mois par trois chevaux qui ont confirmé depuis. Le lauréat, Simply Striking, vient de doubler la mise, tandis que Muttrah Fort et Funny Valentine, arrivés deuxième et troisième, ont récemment pris les quatrième et troisième places d’un quinté. Une ligne donc très intéressante à suivre, d’autant que Mon Paris sera muni d’oeillères australiennes comme la dernière fois. Il compte deux victoires en six sorties avec cet artifice. Il est également sur la montante et a prouvé qu’il possèdait de la vitesse. Autant d’atouts qui lui confèrent une toute première chance et qui peuvent lui permettre de s’adjuger pour la première fois de sa carrière un gros handicap. Non placé de cette course qui s’est déroulée au début du meeting, Dégrisement (n°7) a remis les pendules à l’heure, en s’octroyant le second accessit d’un réclamer sur la côte normande. Il revient dans cette catégorie avec des ambitions. Il est resté sur place et cet élément qui n’aime pas les grosses chaleurs sera aidé par la baisse des températures. Il mérite un large crédit, tout comme Contortioniste (n°9). Ce hongre de 9 ans a fini à une tête de notre favori récemment à Deauville. Il a démontré pour l’occasion qu’il était compétitif contre de tels rivaux en 36,5 de valeur. De plus, il n’a jamais déçu sur la PSF. Avec le 6 à la corde, un avantage sur ce parcours, il peut continuer sur sa lancée.

French Pegasus dans son bac à sable. Autre amateur de cette surface, French Pegasus (n°6) a d’ailleurs remporté une de ses deux courses sur les 1300 mètres du sable deauvillais. Le terrain collant à l’occasion du Grand Handicap de Deauville a certainement joué en sa défaveur et le changement de piste ne pourra que servir ses intérêts. Rompu à ce niveau de compétition, il faut le racheter.

Et les autres. Droit de Parole (n°11) est en forme. Kanderas (n°2) Parigote (n°10) et Illogic (n°8) peuvent aussi tirer leur épingle du jeu.

PARTAGER

Dernière minute