Connect with us

cheval du jour

ROUSSE, UN ÉCART À BRISER

lundi à clairefontaine Alors que son entraîneur n’a pas encore gagné cette année en France, Rousse peut mettre fin à cette spirale.

France turf

DEPUIS LE 30 DÉCEMBRE dernier, Vaclav Luka n’a sellé aucun vainqueur en France. Pourtant, l’entraîneur tchèque a couru trenteneuf épreuves. Rousse (n°3) semble en mesure de conjurer le sort. Le 23 juillet dernier, à l’occasion du quinté réservé aux femmes jockeys, elle a très bien tenu sa partie en s’emparant de la quatrième place (notre cliché). Elle retrouve sept de ses adversaires, dont six qu’elle a devancées ce jour-là. Si elle répète la même valeur, elle ne devrait pas être loin de la vérité dans cette épreuve. Lady Sidney connaît la chanson. À l’arrivée des deux dernières éditions de ce handicap, Lady Sidney (n°1) doit encore porter beaucoup de poids mais sa valeur a baissé régulièrement ces derniers mois. Christophe Soumillon, qui l’a déjà montée à huit reprises, lui accorde de nouveau sa confiance, ce qui est un signe positif. En théorie, elle a largement les moyens de lutter pour la victoire et empêcher Vaclav Luka de briser son écart. Astrologia aura son terrain. Comme le confirme son entraîneur (lire « Bruits de Sabots » en page suivante), Astrologia (n°9) n’est pas de tous les jours mais va évoluer sur une piste à son entière convenance. Sa dernière sortie n’est surtout pas à prendre au pied de la lettre, et une réhabilitation de sa part est tout à fait envisageable. Toutes les conditions sont réunies pour que ce soit le cas. Featuring a trouvé sa voie. Pour ses premiers dans les événements, Featuring (n°7) s’est remarquablement comportée le mois dernier malgré un parcours peu favorable. Certes, elle a hérité d’un numéro tout à l’extérieur dans les stalles de départ mais ce n’est surtout pas un désavantage sur cette piste de Clairefontaine. Pour les places. En terrain lourd, La Poutanesca (n°2) a réalisé ses meilleures valeurs. Elle va donc être servie pour l’occasion. Malchanceuse dans l’épreuve de référence, Oriental Road (n°8) mérite d’être reprise à l’instar de Moonlight Symphony (n°4) alors qu’Emma Point (n°10) arrive en pleine forme.

PARTAGER

Dernière minute